Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 31 mars 2017 à 10h30

CAAT : appel à rassemblement !

VENDREDI 31 MARS - 10H30 - DEVANT LE 18 RUE LAVAZIÈRE

le CAAT appelle à un grand rassemblement avec conférence de presse devant le 18 rue Lavazière à ALBI.

Nous nous rendrons ensuite à la préfecture où nous demandons à être reçus.

Albi, août 2016, plusieurs familles de migrants à la rue. RESF 81 s'engage à leurs côtés pour faire respecter leur droit à un logement : ni les démarches auprès du 115, ni l'occupation de la cathédrale, ni les rendez-vous auprès de la préfecture ne permettront d'aboutir à une solution durable et adaptée.

Devant ces insuffisances des pouvoirs publics, un collectif s'est mis en place, le CAAT [Collectif Accueil Avec Toit]. Le 20 septembre, ce collectif occupait des bâtiments vides situés au 18 rue Lavazière à Albi, d'anciens bâtiments ERDF inutilisés et vacants depuis plus de quatre ans. Les personnes laissées à la rue étaient aussi mises à l'abri, le CAAT avait trouvé la solution évidente à laquelle les pouvoirs publics refusaient de recourir.

Après obtention de la trêve hivernale, acquise le 24 octobre, cet espace est devenu un lieu d'hébergement qui, sans se limiter aux migrants, a pu accueillir jusqu'à 40 personnes laissées sans solution de logement. Mais ce n'est pas tout, le CAAT a ouvert les portes du 18 rue Lavazière : pendant plusieurs mois, un Centre Social Autogéré a proposé des ateliers et des événements festifs, faisant émerger un lieu de solidarité, de partage, de gratuité inédit sur Albi.

Depuis le 28 février 2017, suite aux démarches juridiques intentées par les sociétés propriétaires, Enedis et Sofilo, l'électricité a été coupée. La précarité ainsi imposée a conduit les personnes hébergées à trouver, tant bien que mal, d'autres solutions d'hébergement. Une seule famille a été relogée par les pouvoirs publics (l'OFII). Les autres personnes recourent à la solidarité et à la débrouille, ou affrontent à nouveau la misère.

Le 31 mars 2017, prévenant l'arrêt de la trêve hivernale qui rendra l'expulsion légale, le CAAT fermera les portes du 18 rue Lavazière. Les bâtiments retourneront à l'inutilité qui étaient la leur depuis plus de 4 ans, et les personnes hébergées rejoindront les quelques 4 millions de sans abri et mal logés recensés par le 22e rapport annuel sur l'état du mal logement de la Fondation Abbé Pierre. Cette occupation, le temps qu'elle aura duré, a peut-être évité à ces personnes de venir grossir le décompte macabre des « morts à la rue », 501 pour l'année 2016.

Il appartient désormais aux pouvoirs publics d'assumer ce que le CAAT a pris en charge de septembre à mars. Depuis la coupure d'électricité, 4 courriels ont été envoyés à la préfecture du Tarn. Ils sont à ce jour sans réponse. Un envoi postal par recommandé avec accusé de réception est parti la semaine dernière pour demander à la préfecture de nous recevoir le 31 mars, date de la fin de la trêve hivernale. Nous espérons que cette mesure fera sortir la préfecture de sa surdité.

le 31 mars à 10h30 le CAAT appelle à un grand rassemblement avec conférence de presse devant le 18 rue

Lavazière à ALBI. Nous nous rendrons ensuite à la préfecture où nous espérons être reçus.

le 18 rue lavazière ferme ses portes, mais le CAAT n'est pas mort. L'action se poursuit pour le respect du droit à un logement décent.

Source : message reçu le 27 mars 10h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir