thème : Culture
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 11 juillet 2017 à 20h30

Les Chœurs de l'Armée Rouge

MARDI 11 JUILLET à 20h30

Entrée gratuite sur www.digitick.com, dans la limite des places disponibles

Maison de la Musique / Cap'Découverte

81450 LE GARRIC

*** renseignements au 05 63 80 29 01***

C'est dans le cadre du festival Révolution(s), en collaboration avec le Festival Radio France Occitanie Montpellier, que la Maison de la Musique de Cap' Découverte accueillera en Juillet prochain les Chœurs de l'Armée Rouge.

« Révolution(s) » est en effet le thème principal choisi par Jean-Pierre Rousseau, directeur du festival.

Il est assurément fait référence à la Révolution d'Octobre, mais également à bien d'autres bouleversements survenus en 1917. La Russie se trouvant au centre de ce festival, le choix des Chœurs de l'Armée Rouge apparaît de ce fait comme une évidence.

Fondé il y a bientôt 80 ans, l'Ensemble Académique comporte près de 350 chanteurs, danseurs et musiciens. Loin de demeurer figés, les Chœurs de l'Armée Rouge ont su résister à l'épreuve du temps en affirmant leur volonté d'allier tradition et modernité. Mêlant brillamment mélodies traditionnelles du folklore russe, chants patriotiques ou encore célèbres airs classiques, l'Ensemble Académique s'impose internationalement.

Ainsi, leur inégalable prestation de « Get Lucky » lors de l'ouverture des Jeux Olympiques de Sotchi, en 2014, ou encore leurs régulières tournées en zones de conflits, comme l'Afghanistan, ont su marquer les esprits et les cœurs.

La Maison de la Musique est heureuse d'enrichir encore la diversité de ses programmations.

Les Chœurs de l'Armée Rouge interpréteront Les Nuits de Moscou le 11 Juillet à 20h30.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Billetterie en ligne : http://www.digitick.com/les-nuits-de-moscou-c…

Source : http://www.digitick.com/les-nuits-de-moscou-c...
Source : message reçu le 16 juin 14h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir