Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mercredi 13 décembre 2017 à 20h30

"Ton intelligence n'entre pas dans les cases de la société ?"

Que faire?

Colloque - débat ouvert à tout public

Des témoignages, une discussion publique sur les profils atypiques, la différence et l'exclusion.
Mercredi 13 décembre 2017
20h30 au café Le Vigan ALBI

Rendez-vous à l'étage de la brasserie du Vigan.
Organisation : Association Fontaine de Vie
Action humaniste pour le soutien des talents et potentiels
http://www.fontainedevie.org/2017/11/colloque…
avec l'Université Coopérative Transdisciplinaire

Témoignages :
« Je suis autiste Asperger, j'ai un bac+5 et je suis malgré tout un inadapté social condamné à vivre au RSA parce que je ne corresponds pas aux attentes habituelles en terme de productivité, de mode de raisonnement ou dans l'empathie du miroir social. Après consultation, une psychologue m'a proposé un test d'aptitudes intellectuelles que j'ai accepté : certains résultats s'avèrent beaucoup plus élevés que la moyenne de la population. C'est typique de l'autiste Asperger connu pour ses particularités intellectuelles. C'est ce qui explique que l'on puisse connaître l'ennui dans les situations banales. C'est mon cas. Et il m'est difficile de trouver l'équilibre entre mes potentiels et mes limites. J'aimerais trouver dignité et autonomie, notamment grâce à un travail où je puisse exprimer ce que je suis sans en être sanctionné. Pour l'instant, je suis ce qu'on appelle un ''assisté de la société''. » Gérard

« Ma conception de la vie ne correspond pas avec la norme. Je me sens en désaccord avec la notion d'économie toute puissante et omniprésente dans la société. J'estime que je ne suis pas une pièce mécanique qui prend place dans une machine monétaire. Je voudrais être plus que ça. Je me suis aperçue très jeune que je regardais les choses en profondeur, cherchant à comprendre le sens de tout ce qui existe. Partagée entre ce que je veux dans mon âme et ce que la société veut de moi, je constate qu'être différent est parfois porteur d'handicap. Car il est difficile de savoir où aller quand on se sait si différent. J'en suis à mes 17 années de vie et je ne sais toujours pas ce que je veux. Il y a des choses qui me passionnent mais je me sens démotivée par ce monde qui semble n'avoir aucun sens pour moi. C'est angoissant de devoir bientôt passer le bac quand je n'arrive pas à adhérer au système scolaire qui valide seulement les personnes obéissantes. Comme j'ai ma propre manière de penser, j'ai de plus en plus de mal. Que j'aimerais que le temps s'arrête ! » Anne

Source : http://www.fontainedevie.org/2017/11/colloque...
Source : message reçu le 20 novembre 14h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir