thème : Culture
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

dimanche 6 mai 2018 à 17h

CE SOIR ON BOUGE

CE SOIR ON BOUGE

ORCHESTRE DE RADIO FRANCE

En partenariat avec la Scène Nationale d'Albi

Haendel / Leonardo Garcia Alarcon

Haendel est rarement à l'affiche des concerts classiques.

Raison de plus pour aller entendre son Water Music interprété par l'Orchestre Philarmonique placé sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon.

Depuis sa création par la radiodiffusion française en 1937, l'Orchestre Philharmonique de Radio France s'affirme comme une formation singulière dans le paysage symphonique européen par l'éclectisme de son répertoire, l'importance de la création, les géométries variables de ses concerts, les artistes qu'il convie et son projet éducatif.

80 ans d'histoire ont permis à l'Orchestre Philharmonique de Radio France d'être dirigé par des personnalités telles que Cluytens, Dervaux, Desormière, Copland, Inghelbrecht, Kubelik, Munch, Paray, Jolivet, Rosenthal, Tomasi, Sawallisch, Boulez, Saraste, Eötvös, Ashkenazy, Benjamin, Harding, Temirkanov, Gilbert, Salonen, Dudamel…Le « Phildar » poursuit une politique discographique et audiovisuelle ambitieuse avec de nombreuses captations pour France Télévision (Victoires de la musique classique 2017) ou Arte Concerts. Conscient de son rôle social et culturel, l'Orchestre réinvente chaque saison ses projets en direction de tous les publics.

PROGRAMME

- Il delirio amoroso, HWV 99

Entracte

- Water Music :

Suite n°1 en fa majeur, HWV 348

Suite n°3 en sol majeur, HWV350

Suite n°2 en majeur, HWV349

Soprano Kristina Mkhitaryan et L'Orchestre Philharmonique de Radio France

Deuxième opportunité cette saison de se voir collectivement et à moindre coût écologique (car en bus tous ensemble) pour se rendre à la Scène Nationale d' Albi .

Tarif unique : 23€ avec bus aller / retour

Départ du Rond-Point à 15h30 / spectacle à 17h

Source : message reçu le 15 janvier 15h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir