Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 17 septembre 2018 à 19h45

HUMAN FLOW

HUMAN FLOW : LE PREMIER CINE DEBAT DE L'AJET AU CGR LIDO

Le lundi 17 septembre à 19h45, l'Ajet, Association Jaurès Espace Tarn, propose au CGR LIDO de Castres, un très beau film sur un sujet d'actualité brûlant : les migrations dans le monde.

Faut- il parler de migrants de réfugiés ? Faut- il distinguer les réfugiés et les migrants économiques qui ne seraient pas éligibles au droit d'asile ?
Tout le monde s'accorde pour dire que c'est la plus grande crise de réfugiés depuis la 2ème guerre mondiale.

Peut-on rester indifférents en se contentant de dire que la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde ? Ce sont les questions que Weiwei nous amène à nous poser.

Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir la famine, la guerre ou les bouleversements climatiques.

Les catastrophes climatiques sont le principal facteur de migrations dans le monde. En 2015, 19 millions de personnes sont déplacées sous le coup, de phénomènes climatiques extrêmes.
Le documentaire de Weiwei est tourné dans 23 pays du monde et nous raconte l'histoire des hommes et femmes en grande souffrance en quête de sécurité :

« Quand il n'y a nulle part où aller nulle part n'est maison ».

Il nous parle des camps de réfugiés surpeuplés, le camp de Dadaab au Kenya accueille 250 000 réfugiés somaliens.

Human flow nous permet de suivre la vie de milliers d'humains, bouleversés, maltraités. Il nous rappelle d'une belle manière que tous les êtres humains ont le même droit de vivre et d'être accueillis.

Tarif 7,40€ - réservations aux caisses du cinéma ou sur www.cgrcinemas.fr/castres



powered by *Mailster* - the flexible mailing list solution for Joomla, see http://www.brandt-oss.com/products/mailster for more information

pièce jointe: utf-8''Communique%CC%81%20de%20presse_ajet%20human%20flow.pdf

image attachment

Source : message reçu le 4 septembre 22h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir